Les cigarettes électroniques

Les cigarettes électroniques

20 juillet 2019 Non Par Zeeyad

Vulgarisées depuis quelques années, les cigarettes électroniques restent encore assez peu connues. Il est vrai qu’elles sont supposées être une alternative ou un substitut, et moins nocives que les cigarettes traditionnelles. Cependant il subsiste des zones d’ombre en ce qui concerne leur réelle efficacité. Voici un bref résumé de ce qu’il faut savoir sur les cigarettes électroniques.

Cigarette électronique : qu’est-ce que c’est ?

Encore appelée vapoteuse ou vaporisateur personnel, la cigarette électronique (ou e-cigarette) est un dispositif électromécanique ou électronique générant un aérosol destiné à être inhalé. Elle produit une « vapeur » ou « fumée artificielle » ressemblant visuellement à la fumée produite par la combustion du tabac. Cette vapeur peut être aromatisée (arôme de tabacs, de fruits, de bonbons, etc.…) et contenir ou non de la nicotine.  Elle est parfois présentée comme une alternative moins nocive au tabac ou comme un substitut pour le sevrage tabagique.

Description

Bien qu’il en existe de plusieurs formes ou tailles, une cigarette électronique est constituée des éléments principaux suivants :

Une batterie (qui alimente l’atomiseur) ,

Un atomiseur ou clearomiseur (qui contient une résistance qui va vaporiser le liquide) ,

Un réservoir (le contenant du liquide) ,

Un embout buccal (ou drip tip) qui permet d’inspirer la vapeur sortant de l’atomiseur et enfin du liquide.

Et comment ça fonctionne ?

 Le fonctionnement est assez simple. Une mèche de coton ou de fibre de silice trempe dans la solution de propylène glycol, de glycérine végétale, d’arômes et/ou de nicotine. Le tout à différentes concentrations (entre 0 et 18 mg/ml). Lorsque l’utilisateur appuie sur le bouton, la résistance qui entoure la mèche se met à chauffer le liquide et dégage de la vapeur. En même temps, l’utilisateur aspire le mélange de vapeur et d’air. Certaines e-cigarettes proposent des réglages grâce à une batterie à voltage variable. Le vapoteur peut alors modifier la tension et la puissance. Ainsi, pour une cigarette plus légère, préférez moins de tension (et donc de puissance) pour réduire le taux de nicotine.

Avantages et inconvénients

Vu qu’il n’y a pas de combustion, la vapeur ne contient donc pas de goudrons nocifs pour vos poumons. Les risques de cancer sont amoindris. Vous faites des économies. On estime que le budget est divisé par 5 par rapport à celui d’un consommateur de cigarettes traditionnelles. Il y a réduction des odeurs liées au tabac. Davantage de possibilités de vapoter que de fumer, les lieux où le vapotage est autorisé diffèrent selon les pays.

Pour ce qui est des inconvénients, il y a encore peu de données disponibles sur l’impact de la cigarette électronique sur la santé. Cependant le geste de fumer est maintenu, de même que la sensation de hit, ce qui peut rendre difficile l’arrêt du tabac. La diversité actuelle des produits (e-cigarettes et e-liquides Remix juice) rend le choix difficile : il faut bien s’informer avant d’acheter n’importe quoi.

Pour finir, le plus important étant d’arrêter de fumer, la cigarette électronique peut être un moyen très utile pour y parvenir.